Programme 2017

Jeudi 21 septembre
2017-09-21
Vendredi 22 septembre
2017-09-22
08:30
Ouverture des portes – Café d’accueil
09:00
Mots d’accueil
09:25
Le renouvellement de la flotte de pêche en Région Bretagne organisé avec la Région Bretagne

Constat, difficultés, solutions

 

10:40
Intervention officielle
11:05 - 11:35
Pause
11:35
Présentation des premiers scénarii de l’étude Prospective Filière Pêche maritime

12:50 - 14:20
Cocktail déjeunatoire
14:20
Intervention officielle
14:30
L’influence des ONG dans la filière : le cas d’école du thon tropical

L’exemple du thon tropical illustre le poids pris par les ONG dans la filière. Dénonçant l’impact de la pêche à la senne sur DCP sur les thons juvéniles et les captures accessoires, les ONG ont mis la pression sur la distribution et les conserveurs au moyen de campagnes de sensibilisation du grand public sur la provenance et les modes de pêche.

Distributeurs et transformateurs ont progressivement pris des engagements en matière d’approvisionnement (certification MSC, Fishery Improvment Project), qui ont eu des effets sur les armements. Lesquels se sont aussi engagés collectivement dans la limitation du nombre de DCP, la mise au point de DCP moins impactant…

15:45
Table ronde – Chacun à son niveau, comment lutter contre la pêche illégale

Alors que la pêche se soumet à des mesures de gestion et de transparence strictes pour préserver la ressource, ces efforts sont mis à mal par la pêche illégale, source aussi de concurrence déloyale. Certificats de capture et système de cartons rouges et jaunes en Europe, traçabilité sous la responsabilité de l’acheteur aux Etats-Unis, activation de la police internationale Interpol, surveillance et course-poursuites en mer, sanctions dissuasives : quels sont les moyens de lutte, pour quelle efficacité ?

16:30 - 17:00
Pause
17:00
Accès aux sites aquacoles : le parcours du combattant

Développer un projet aquacole peut relever du parcours du combattant, tant chaque projet se heurte à la lourdeur administrative, et surtout à l’opposition farouche de riverains avec des procédures à n’en plus finir. Pour faciliter la tâche aux entrepreneurs, des « meilleurs emplacements aquacoles possibles » vont être définis. Seront-ils opposables ? Suffiront-ils à permettre enfin le développement de l’aquaculture ?

18:00
La qualité des eaux : un prérequis pour la production de coquillages

Les diverses pollutions des eaux côtières touchent de plein fouet les coquillages, de pêche comme d’élevage, et leurs producteurs : récolte et commercialisation suspendues en cas de contamination bactérienne ou de toxines, organismes mal en point sous l’effet suspecté de contaminants chimiques… Comment lutter ? Comment agir ? Certains misent sur la concertation entre professionnels du littoral et obtiennent des résultats.

18:30
Intervention
19:30
Cocktail
09:00
Accueil
09:10
Point de conjoncture sur la filière

09:20
Brexit : va-t-il falloir acheter des quotas aux Anglais ?

Environ 30 % des captures françaises se font dans les eaux britanniques, une part qui grimpe à 50 %, voire plus, côtés normands et bretons. Le Royaume-Uni compte bien récupérer un maximum de droits de pêche. Comment sont engagées les négociations, semblent-elles bien parties pour défendre la pêche ? Comment continuer à pêcher demain dans les eaux britanniques ? La contrepartie dans les négociations peut-elle résider dans l’instauration de droits de douanes pour l’entrée des produits britanniques sur le marché européen. Mais avec quel impact pour le marché et ses acteurs ?

10:30
Pause
11:00
Investir dans la filière des produits de la mer

Le paysage du mareyage est en pleine mutation, des opportunités de reprise sont belles et bien présentes. En quoi le secteur est-il attractif aux yeux des investisseurs ou entrepreneurs, alors que les marges sont faibles ?

Dans la transformation, quelles sont les opportunités liées aux questions de valorisation des coproduits, des algues ou des insectes ?

De leur côté les mareyeurs investissent aussi pour sécuriser leur approvisionnement en cofinançant des bateaux, des sites aquacoles… Pourquoi ?

11:45
Faire face à la montée des prix de la matière première « poisson »

Entre 2014 et 2015, les cours en criée ont progressé de 9 %. Depuis, le niveau de prix se stabilise, mais reste élevé. À l’import, avec le jeu des taux de change et d’une demande mondiale qui explose, les cours des matières premières s’envolent aussi : en 2016, les cours du saumon ont littéralement explosé, sans que ces hausses aient pu être anticipées.

Or plus les prix s’élèvent en magasin, moins les volumes vendus sont importants. Pris en sandwich entre des hausses de prix matières premières, et un consommateur qui surveille son pouvoir d’achat, comment agir lorsque l’on est transformateur ou distributeur ?

12:30 - 14:00
Déjeuner
14:00
Internet bouscule les ventes

Dans les criées, la vente à distance prend de l’ampleur, quelles incidences sur les cours ?

Des plateformes de vente sur Internet peuvent raccourcir la chaîne de commercialisation en mettant en rapport les producteurs avec les consommateurs, les mareyeurs avec les restaurateurs…

14:30
Gagner de la marge : les nouvelles transformations, innover dans le traitement des produits

Pour gagner de la marge dans les produits de la mer, de nouvelles transformations font leur apparition, parfois inspirées du Japon, parfois droit sorties de la haute technologie. Mais assurer la qualité irréprochable requise nécessite des techniques bien précises. Les efforts des précurseurs semblent récompensés par une belle valorisation. Feront-ils des émules ?

15:20
« L’innovation au service d’une pêche durable » Intervention par le Pôle Mer Bretagne Atlantique
15:25
Coups de coeur innovation Produits de la Mer

Courant juin, Produits de la Mer et le Centre Culinaire contemporain ont sélectionnés 20 nouveautés innovantes, réparties dans 5 grandes catégories : frais, surgelés, épicerie, traiteur-saurisserie, Concept/restauration.

Une sélection soumise au vote des professionnels pour élire les Coups de cœur innovation Produits de la Mer. Le nom des vainqueurs seront révélés, les innovations présentées.

16:05 - 16:10
Clôture
Select date to see events.
Rappel
Un photographe et une équipe vidéo officiels agissant pour le compte des Assises de la pêche et des produits de la mer prendront des photographies et vidéos de cet événement. En participant à ces journées de conférences, vous autorisez l’organisateur à utiliser les images, pouvant présenter des participants et intervenants, sur tout support de communication et de promotion de l’événement et sans limite de temps.

SUIVEZ

@APPM2017