Programme 2017

JEUDI 21 SEPTEMBRE



08h00
Ouverture des portes – Café d’accueil

09h00 Ouverture officielle des 8e Assises de la Pêche et des Produits de la Mer

09h05 Accueil par Ludovic Jolivet, maire de Quimper

09h15 Intervention de Loïg Chesnais-Girard, président de la Région Bretagne

09h25 – Le renouvellement de la flotte de pêche en Région Bretagne, organisé avec la Région Bretagne : Les constructions de navires reprennent mais sont encore trop rares pour renouveler convenablement la flotte, âgée. Quels problèmes l’âge des navires pose-t-il (sécurité, conditions de travail, coût lié aux avaries) ? Quels sont les besoins en construction, les segments stratégiques ? Qu’est-ce qui bloque pour libérer les commandes (permis de mise en exploitation, quotas, licences, visibilité, financements) ? Comment y remédier ? Attirer des capitaux extérieurs pour financer les navires ?

Intervenants :
Marc Brière, président du directoire, Arkéa Capital
Jean-François Ecot, directeur général, Crédit Maritime Bretagne-Normandie
Frédéric Gueudar-Delahaye, directeur, Direction des Pêches Maritimes et de l’Aquaculture (DPMA)
Pierre Karleskind, vice-président à la mer et aux infrastructures portuaires, conseil régional de Bretagne
Olivier Le Nezet, président, Comité Régional des Pêches Maritimes et des Élevages Marins de Bretagne (CRPMEM)
Soazig Palmer-Le Gall, présidente du directoire, Armement Bigouden S.A.

10h40 – Pause

11h10 – Présentation des premiers scénarii de l’étude Prospective Filière Pêche maritime :  À la demande de France Filière Pêche, FranceAgriMer a réalisé en 2015 et 2016 un exercice de prospective sur la filière française de la pêche maritime qui a eu pour objectif de construire collectivement des scénarii décrivant des futurs possibles pour la filière. Ces scénarii ont pour principal objectif de faciliter l’émergence de stratégies collectives. En mettant en regard ces scénarii avec un état des lieux de la compétitivité de la filière par le cabinet Via Aqua en 2016, les participants auront l’occasion de découvrir ces scénarii d’avenir et seront invités à venir travailler collectivement dans chacune des régions durant l’automne 2017.

Intervenants :
Marion Fischer, déléguée générale, France Filière Pêche
Gérard Higuinen
, président, France Filière Pêche
Jérome Lafon, délégué de Filière Pêche et Aquaculture, FranceAgriMer
Benoit Vidal-Giraud, associé, Via Aqua

12h25 – Discours de Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation

12h50 – Cocktail déjeunatoire

14h20 – Intervention de Nathalie Sarrabezolles, présidente du conseil départemental du Finistère

14h30 – L’influence des ONG dans la filière : le cas d’école du thon tropical : Rappel des engagements pris et incidences sur les rentabilités des maillons de la filière, sur les modes d’organisation des entreprises. Diverses visions de la durabilité coexistent; comment l’expliquer au consommateur sans nuire à la filière ? Au-delà du thon tropical, sur quelles espèces peuvent porter les combats des ONG ? Les questions éthiques sont-elles au cœur des prochains combats ? Quels impacts sur les marchés et la consommation ?

Intervenants :
François Chartier, chargé de campagne Océan, Greenpeace
Sylvain Cuperlier, directeur de la responsabilité sociale et du développement durable, Thai Union Europe
Édouard Le Bart, directeur de programme – France, Marine Stewardship Council (MSC)
Yvon Riva, président, Orthongel

15h30 – Chacun à son niveau, comment lutter contre la pêche illégale ? : Évoquer la question de la prise en charge des contrôles : états, organisations internationales, entreprises. Comment agir à son niveau : en temps qu’acheteur, transformateur, distributeur, et où s’arrêtent les responsabilités individuelles ? Le coût de la lutte et les bénéfices d’une réduction des fraudes.

Intervenants :

Hervé Gomichon, directeur Qualité et Développement Durable, Groupe Carrefour
Stéphanie Mathey, chargée de mission, Ethic Ocean
Guillaume Sellier, directeur, Direction Interrégionale de la Mer Nord Atlantique-Manche Ouest (DIRM NAMO)
Christophe Vassal, président du directoire, Collecte Localisation Satellite (CLS)

16h30 – Pause

17h00 – Accès aux sites aquacoles : le parcours du combattant : Chaque projet se heurte à la lourdeur administrative, et surtout à l’opposition farouche de riverains avec des procédures à n’en plus finir. Pour faciliter la tâche aux entrepreneurs, des « meilleurs emplacements aquacoles possibles » vont être définis. Seront-ils opposables? Suffiront-ils à permettre enfin le développement de l’aquaculture?

Intervenants :
Philippe Charreton, directeur, Direction Départementale des Territoires et de la Mer du Finistère (DDTM 29)
Jean-Yves Colleter, président, Fédération Française d’Aquaculture (FFA)
Philippe Le Gal, président, comité régional de la conchyliculture Bretagne sud

18h00 – La qualité des eaux : un prérequis pour la production de coquillages : Les diverses pollutions des eaux côtières touchent de plein fouet les coquillages, de pêche comme d’élevage, et leurs producteurs : récolte et commercialisation suspendues en cas de contamination bactérienne ou de toxines, organismes mal en point sous l’effet suspecté de contaminants chimiques… Comment lutter ? Comment agir ? Certains misent sur la concertation entre professionnels du littoral et obtiennent des résultats.

Témoignages et mises en avant d’actions pour mettre en place une discussion et une collaboration entre « les gens de la terre » et « les gens de la mer ».

Intervenants :
Sébastien Lemoine, président, Cap 2000
Alain Thomas, président commission pêche à pied, CNPM (Comité National des Pêches Maritimes)

18h30 – Intervention de Gérard Romiti, président, Comité National des Pêches Maritimes et des Élevages Marins (CNPMEM)

18h40 – Présentation du nouveau BTS « pêche et gestion de l’environnement marin » par Philippe Bothorel, directeur, Lycée Professionnel maritime du Guilvinec.

18h50 – Fin des débats

19h30 – Soirée offerte par le marin, Cultures marines et Produits de la Mer

 

VENDREDI 22 SEPTEMBRE



08h00
Ouverture des portes – Café d’accueil

09h00 Présentation des différents titres du pôle mer de Ouest-France concernant la pêche et les produits de la mer

09h10 FranceAgriMer : l’état du marché. Intervention de Laurène Jolly, chargée d’études économiques filières pêche et aquaculture.

09h20 BREXIT : va-t-il falloir acheter des quotas aux anglais ? : Comment sont engagées les négociations, semblent-elles bien parties pour défendre la pêche ? Comment continuer à pêcher demain dans les eaux britanniques ? La contrepartie dans les négociations peut-elle résider dans l’instauration de droits de douanes pour l’entrée des produits britanniques sur le marché européen ? Mais avec quel impact pour le marché et ses acteurs ?

Intervenants :
Hubert Carré, directeur général, Comité National des Pêches Maritimes et des Élevages Marins (CNPMEM)
Torben Foss, directeur, PricewaterhouseCoopers « PwC Seafood »
Pierre Marie, directeur de projet « Evolution de la PCP », Direction des Pêches Maritimes et de l’Aquaculture (DPMA)
Lucas Bosser, Policy Analyst, Conférence des Régions Périphériques Maritimes (CRPM)

10h20 Pause

10h50 Investir dans la filière des produits de la mer : Le paysage du mareyage est en pleine mutation, des opportunités de reprise sont belles et bien présentes. En quoi le secteur est-il attractif aux yeux des investisseurs ou entrepreneurs, alors que les marges sont faibles ?

Dans la transformation, quelles sont les opportunités liées aux questions de valorisation des coproduits, des algues ou des insectes ? De leur côté, les mareyeurs investissent aussi pour sécuriser leur approvisionnement en cofinançant des bateaux, des sites aquacoles… Pourquoi ? La place des fonds d’investissement dans la filière ? Est-ce durable ou dangereux ?

Intervenants :
Fabrice Guyot, président, Océalliance
Christophe Le Bihan, directeur général, Groupe Mytilimer
Régis Privé, président directeur général, Argis Galac’Sea
Philippe Renan, directeur filière maritime, Crédit Maritime

11h45 Faire face à la montée des prix de la matière première « poisson » : Entre 2014 et 2015, les cours en criée ont progressé de 9 %. Depuis, le niveau de prix se stabilise, mais reste élevé. À l’import, avec le jeu des taux de change et une demande mondiale qui explose, les cours des matières premières s’envolent aussi : en 2016, les cours du saumon ont littéralement explosé, sans que ces hausses aient pu être anticipées. Comment agir lorsque l’on est transformateur ou distributeur ? Existe-t’il des risques de défaillance dans les entreprises ? Comment sortir du discours prix ? Comment expliquer et justifier les niveaux de prix aux consommateurs ?

Intervenants :
Olivier Bigot, directeur commercial, AME HASLE
Olivier Costantin, responsable marketing produits de la mer, Système U
Jean-François Hug, président directeur général, La Maison Chancerelle

12h30 Cocktail déjeunatoire

14h00 Internet bouscule les ventes : Dans les criées, la vente à distance prend de l’ampleur, quelles incidences sur les cours ? Des plateformes de vente sur Internet peuvent raccourcir la chaîne de commercialisation en mettant en rapport les producteurs avec les consommateurs, les mareyeurs avec les restaurateurs…Quelles conséquences pour les différents maillons ? Certains peuvent-ils être contournés ? Les limites de la vente sur Internet (les conditions de la confiance, la logistique…)

Intervenants :
Florian Dhaisne, directeur commercial, Procsea S.A.
Christophe Hamel, directeur des criées de Cornouaille, CCI Métropole Bretagne Ouest

14h30 Gagner de la marge : les nouvelles transformations, innover dans le traitement des produits : La restauration japonaise est porteuse. Le succès des kiosques à sushi en témoigne. Et avec eux, l’idée de travailler des produits crus ou vivants fait son chemin. Mais assurer la qualité irréprochable requise nécessite des techniques bien précises. Les efforts des précurseurs semblent récompensés par une belle valorisation. Feront-ils des émules ?

Intervenants :
Gwenael Perhirin, directeur France, Makurazaki France Katsuobushi
Julien Gerbault, responsable restauration, Fish Is Life
Stephanie Woods, dirigeante, France Ikejime

15h20 L’innovation au service d’une pêche durable par Rachel Portal-Sellin, animatrice thématique « Pêche, Aquaculture, Biotechnologies », Pôle Mer Bretagne Atlantique

15h30 Les Coups de cœur de l’innovation « Produits de la mer » : Courant juin, PdM (Produits de la Mer) et le Centre Culinaire contemporain ont sélectionné 20 nouveautés innovantes, réparties dans 5 grandes catégories : frais, surgelés, épicerie, traiteur-saurisserie, concept/restauration.

Une sélection soumise au vote des professionnels pour élire les Coups de cœur de l’innovation Produits de la mer. Le nom des vainqueurs sera révélé, les innovations présentées.

16h10 Clôture des 8e Assises de la Pêche et des Produits de la Mer

 

LES SIDE-EVENTS


Jeudi 21 septembre

De 16h30 à 17h : Présentation du Syndicat mixte de gestion des ports de pêche plaisance de Cornouaille par le Conseil départemental du Finistère.

Vendredi 22 septembre

De 6h à 8h : Visite de la criée du Guilvinec, l’une des plus grandes criées de France, avec petit déjeuner sur place, organisée par la CCI et le Conseil départemental du Finistère. Inscriptions à l’accueil des Assises.
Départ de Quimper (départ Place de la Résistance 5h15 – retour au Chapeau Rouge pour 8h30)

De 12h30 à 13h : Au Chapeau Rouge, signature de la convention Région Bretagne – Pays de Cornouaille pour valider les dispositifs de soutien en faveur du développement des projets de la filière halieutique initiés sur le territoire (2,4 millions d’euros alloués à la Cornouaille pour 2017-2020) – en présence de Pierre Karleskind, vice-président à la Mer et aux Infrastructures Portuaires, Conseil régional de Bretagne, et des élus de Cornouaille. 

Rappel
Un photographe et une équipe vidéo officiels agissant pour le compte des Assises de la pêche et des produits de la mer prendront des photographies et vidéos de cet événement. En participant à ces journées de conférences, vous autorisez l’organisateur à utiliser les images, pouvant présenter des participants et intervenants, sur tout support de communication et de promotion de l’événement et sans limite de temps.

SUIVEZ

@APPM2018